• LE TRAIN DU LIBERALISME PREND DE LA VITESSE….

                           Communiqué de presse
    Mercredi 9 Février 2005

    LE TRAIN DU LIBERALISME PREND DE LA VITESSE....

    La Confédération Syndicale des Familles dénonce l'orientation ultra libérale du gouvernement. En effet, le ton a été donné par M. Gaymard lors de sa conférence de presse du 8 février 2005 où il annonçant un certain nombre de dispositifs.

    Il est préconisé, notamment, de soutenir le pouvoir d'achat, la consommation et l'emploi à travers les seuls objectifs de baisse d'impôt, de dispositifs d'exonération de charges et autres emplois aidés en direction des entreprises et des employeurs. Or, les impôts sont indispensables pour le maintien et le développement des équipements collectifs, garantissant ainsi la solidarité nationale ; de plus les dispositifs relatifs aux emplois aidés devraient garantir aux salariés un revenu décent et une sécurité d'emploi.

    En outre, le seul dispositif présenté pour les étudiants (pour beaucoup en situation précaire) consiste à favoriser le recours aux prêts même pas sans intérêt. L'alternative que la CSF propose, est l'instauration d'une Allocation pour les jeunes en attente de formation, d'emploi ou en étude, âgée de 18 à 25 ans, à hauteur de 75% DU SMIC et ouvrant des droits propres.

    Alors que le taux du chômage est relativement inquiétant, alors que la relance économique reste fragile, alors que même les " actifs " risquent aujourd'hui de basculer dans la spirale de l'exclusion, et au moment où le gouvernement met en place une commission de réflexion sur la pauvreté, les transferts sociaux, nécessaires à la cohésion sociale, ne sont pas du tout prévus dans les propositions du gouvernement. 

    Pour la Confédération Syndicale des Familles la relance économique passe, entre autres, par l'amélioration du pouvoir d'achat des ménages à revenus modestes. Ainsi, nous opposons aux différents allègements fiscaux et autres baisses d'impôt sur les revenus, la baisse de la TVA qui est un impôt payé par tous. Nous exigeons un taux de TVA à 5.5 % pour tous les produits de consommation courante.

    Enfin, la CSF déplore le ton accusateur en direction des non actifs considérés comme des assistés. Il ne saurait être question d'opposer les " actifs " aux " non actifs " en culpabilisant ces derniers, mais plutôt de conforter leur pouvoir d'achat en augmentant le SMIC d'une part et en relevant tous les minima sociaux d'autre part. 
                            CP N° 6

    Contact : Patricia AUGUSTIN - tel. 01.44.898.86.80  


    Confédération Syndicale des Familles
    Ensemble pour construire l'avenir au service des familles
     53 rue Riquet 75019 PARIS - ' 01.44.89.86.80  - 7 01.40.35.29.52
     Site Internet : www.csfriquet.org  - e-mail : csf@csfriquet.org



  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :