• Mon MILORD

    Un homme et son chien !

    Un homme et son chien marchent le long d'une route. L'homme admire le paysage quand tout d'un coup il réalise qu'il est mort. Il réalise aussi que son chien est mort depuis des années. Il se demande où le chemin les conduit.

    Ils approchent d'une grosse roche blanche qui ressemble à une bille. Ils avancent encore. Elle est fendue et un lumière éblouissante en jaillit.

    Puis, ils voient une route en or pur et une porte grandiose. À l'entrée, un homme est assis à une table. Le voyageur lui demande:
    - Où sommes-nous?
    - Au Paradis
    - Wow! Avez-vous de l'eau?
    - Bien sûr! Entrez!
    - Est-ce que mon chien peut entrer?
    - Désolé, nous n'acceptons pas les animaux.

    L'homme réfléchit et reprend le chemin. Après une longue marche, il croise une route de terre qui conduit à une porte de grange qui donne l'impression de n'avoir jamais été fermée. Il n'y a pas de clôture. Accoté sur un arbre un homme lit un livre.

    - Excusez-moi monsieur, est-ce que vous avez de l'eau?
    - Bien sûr, il y a une pompe à l'intérieur.
    - Est-ce que mon ami peut venir?
    - Bien sûr, il y a un bol près de la pompe.

    Ils franchissent la porte et voient une vieille pompe avec un bol par terre. L'homme remplit le bol, prend un gorgée et donne le reste au chien. Quand ils eurent fini de boire, il se retourne...

    - Comment appelez-vous cet endroit?
    - Le paradis.
    - L'homme que nous avons rencontré un peu plus tôt dit la même chose.
    - Ah vous parlez du chemin en or et de la porte en perle? Non, c'est l'enfer.
    - Ça ne vous fâche pas qu'ils utilisent votre nom?
    - Non, comme ça, ils éliminent les gens qui abandonnent leurs amis.


  • Commentaires

    1
    SunnySoleil
    Samedi 19 Mars 2005 à 14:22
    amitié
    Qu'ajouter de plus? Je crois que ce texte a tout dit sur l'amitié! Magnifiquement en plus.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :